Un magicien est à la recherche du maître des émotions car rien ne va plus ce matin… En effet, il s’est réveillé avec les émotions toutes bousculées et toutes mélangées, il n’arrive plus à faire de magie…

Mais il se trompe, et tombe dans la chambre d’un enfant… Celui-ci, d’abord surpris, va aider notre magicien  à trier ses émotions et à retrouver ses pouvoirs. 

L’enfant, de son côté, ne se souvient plus de son prénom… Au fil de l’aventure, le magicien va également l’aider à retrouver son prénom… Entre tours de magie et chansons, nos deux compères vont partir à l’exploration de leurs émotions….

Du 31 août au 11 novembre 2019 au théâtre Aktéon

          Quelle joie de voir briller les yeux d’un enfant, de le voir s’émerveiller, de le voir prendre la vie comme si c’était un rêve. Nous, adultes, devrions en prendre de la graine, peut-être que notre monde s’en porterais mieux. 

          Je lisais un soir le conte du « Magicien des Couleurs » à mon fils de deux ans, et j’ai vu la manière dont il était captivé face à cette histoire. Le style m’a plu, j’ai donc décidé d’en adapter une version théâtrale, destinée aux enfants. J’ai mis sur papier une recette qui me plairait, en tant que père, et qui plairait également à mon fils. 

          Premièrement, de la participation.

          Deuxièmement, quelques intermèdes de magie, de la vraie.

          Et pour finir, j’ai parsemé le tout d’un peu de chansons. 

          Un « lutin » est là, en tant qu’assistant, pour servir le Magicien. Ils forment un duo d’ « amis » mais peuvent de temps en temps se taquiner un peu.

 

À partir du 18 octobre 2019 au théâtre de l'Alhambra à Paris

Brigitte, la femme de Pierre, a appris depuis peu la liaison de ce dernier avec Viviane ; elle est effondrée. Elle prie Viviane – qu’elle ne connaît pas – de venir chez elle tandis que son mari est en voyage, afin de « clarifier la situation ». Viviane répond à son appel.

Ce que les deux femmes ne savent pas, c’est que le sujet de leur discussion est vain. Pierre, au moment où les deux femmes se rencontrent, vient d’être tué, en effet, au volant de sa voiture. Le désir de chacune d’elles de posséder cet homme, de le réduire à leur représentation mentale, n’a plus aucun sens. Pierre est au-delà. Pierre, qui vient de passer d’un seul coup de l’autre côté, hantera durant quelques instants l’appartement où il a vécu, découvrant ensemble sa femme et sa maîtresse. Mais celles-ci ne peuvent ni le voir ni l’entendre. Peu lui chaut ! Les préoccupations de ce « mort tout frais » sont d’un autre ordre. Brigitte et Viviane ne sont plus pour lui que des ombres. Les considérations psychologiques, souvent contradictoires, que les deux femmes portent sur son compte, n’ont qu’un lointain rapport avec la réalité secrète de cet homme, la seule réalité avec laquelle il doit se justifier aux yeux du tribunal invisible. Sous cet éclairage, les propos de Brigitte et Viviane paraîtront irréels et douloureusement comiques.

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus